Your browser does not support JavaScript! Blog immobilier: Le prix d’immobilier en Tunisie

Le prix des terrains à bâtir est l’un des éléments les plus importants à surveiller. En effet, la forte augmentation des prix du foncier a entrainé une flambée des prix de l’immobilier.

La dimension, la situation géographique et le fait qu’il soit viabilisé ou non sont des éléments influant sur le prix d’un terrain à bâtir. Plus l’on s’approche des villes et des secteurs périurbains, où il existe une pénurie de foncier et une forte pression, plus les terrains proposés à la vente sont petits et leur prix inévitablement élevé.

Le marché de l’immobilier étant un marché où les prix sont fixés librement, entre les acheteurs et les vendeurs, ils ont tendance à fluctuer dans le temps en fonction de facteurs externes (conjoncture économique ou politique notamment).

La région de la banlieue nord connait le prix de foncier à bâtir le plus élevé suivis de la zone de Sousse coté plage et certains zones de Sfax. Le prix de mètre carrée à Tunis dans des zones moyennement chic est aux alentours de 1300 DT alors qu’à Sousse atteint 600 DT.

La pénurie des terrains viabilisés dans certaines zones sollicitées et l’augmentation de leurs prix a conduit à une augmentation phénoménale des prix des logements dans ces zones. Le prix des matières de constructions ainsi que les prix des équipements ont contribué également à la hausse des prix des logements. Globalement, le prix de l’immobilier en Tunisie évolue annuellement de 8%.

Le prix des logements s’analyse en première approche comme le résultat d’une confrontation entre une demande (de la part des candidats à l’achat) et une offre (de la part des propriétaires de logements ou de terrains constructibles).

Le logement haut standing a réalisé des records dans la région des banlieues nord de Tunis atteignant 3000 DT le mètre carré fini à Carthage ou aux berges du Lac.

A Sousse, le coût moyen d’un mètre fini haut standing à Sahloul vari entre 650 et 900 DT, alors que sur les cités de la plage et à Kataoui il peut s’élever jusqu’à 1500 DT. La zone de Sahloul a constitué sur les dernières années la zone privilégiée d’une gamme de fonctionnaires qui cherchait une zone calme et près des commodités. Alors que les prix des ventes peuvent aller de 1200 DT dans les zones de Sahloul et Khezama  jusqu’à 2500 DT pour les projets pied dans l’eau. A Sfax le prix du mètre carré fini peut atteindre les 900 DT.

La gestion des terrains à bâtir est l’un des éléments importants sur lequel le prochain gouvernement devra travailler pour limiter l’expansion d’une bulle immobilière en Tunisie.

Derniers Commentaires sur facebook

Nouvelles Propriétés